English    Français   
English    Français   
Home Production : Programme d’Aide à la Publication (PAP)

    Production : Programme d’Aide à la Publication (PAP)

    0
    102

    Production : Programme d’Aide à la Publication (PAP)

    Tunisia
    22 septembre 2019

    L’Institut français de Tunisie ouvre un nouveau chapitre de son Programme d’Aide à la Publication (PAP) en le baptisant du nom de l’écrivain tunisien Abdelwahab Meddeb, qui est une personnalité littéraire et intellectuelle incontournable des deux rives de la Méditerranée. Le Programme d’Aide à la Publication (PAP)/cession de droits inclut, outre le soutien aux cessions du français vers le français, les cessions du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français.

    L’Institut français de Tunisie peut accorder des aides au financement de cessions de droits mais aussi de coéditions pour les éditeurs tunisiens intéressés par l’acquisition de droits d’éditeurs français en vue de publications en français des ouvrages dont le prix sera adapté au prix du marché local. Le PAP s’attachera à présent à favoriser des domaines éditoriaux précis. L’édition jeune public et les œuvres de fictions seront particulièrement attendues. L’objectif de ce programme bénéficie aux éditeurs tunisiens désireux d’ouvrir leur catalogue à des textes d’auteurs francophones, via la traduction ou la publication locale en langue française.

    Il comporte 2 volets :
    – l’aide à la publication apportée à un éditeur tunisien par la prise en charge d’une partie des frais de publication ou de communication concernant l’ouvrage ;
    – l’achat de droits (ou cession de droits) par l’Institut français : il y aura une prise en charge partielle ou totale du montant de l’avance sur les droits négociés entre l’éditeur français et l’éditeur tunisien, sur proposition du Poste au Département Livre et promotion des savoirs.

    Le Programme d’Aide à la Publication concerne tout type d’ouvrage (excepté les manuels scolaires, les ouvrages techniques ou les livres pratiques). Un éditeur ne pourra déposer qu’un maximum de deux projets éditoriaux par session.